Bonheur et Gratitude de l'auto édition...

 

Il y a 1 an et demi je prenais la décision de me lancer dans la grande et merveilleuse aventure de l'auto-édition.

Choix mûrement réfléchie, après des échanges avec des auteurs de jeunesse qui avaient expérimenté les 2 facettes, être édité par une maison d'édition

et s'auto-éditer.

Et même si je faisais un saut vers l'inconnu et que je ne mesurais pas la charge énorme de travail que cela représente, de la mise en page (merci à mon frère pour son merveilleux travail), en passant par le travail de correction, relecture (merci à mes proches pour leur aide), les déclarations demandes d'autorisation légales, le choix de l'imprimeur, et aujourd'hui le travail de promotion ; je suis heureuse d'avoir fait ce choix.

 

Je suis une femme libre, je voulais par conséquent être libre de mener

mon conte "Hiya et la clé du bonheur" là où je le désire...

 

Les auteurs jeunesses ont le droit et le devoirs d'être reconnus à leur talent, que leur travail soit honnêtement payé par les maisons d'éditions, que leur "bébé" soit chouchouté et non laissé derrière une pile de livres chez le libraire.

C'est ce qui poussent de plus en plus d'auteurs vers l'auto-édition. Et ce qui me touchait le plus, j'avais et j'ai besoin d'avoir un contact avec mes lecteurs.

En lançant le projet de financement participatif Ulule, en créant un site de vente en ligne de ce conte ; je reçois tout les jours des messages de remerciement, d'encouragement plus merveilleux et touchant les uns que les autres...

 

Quand on sait ce que gagne un jeune auteur, je peux vous assurer que ces messages sont notre salaire, notre nourriture spirituelle, celle du cœur. J'échange avec mes lecteurs, les enfants, les parents, les enseignants, les thérapeutes... Lorsque je suis sur un salon, un festival, il y a une véritable relation humaine qui s'installe avec mes lecteurs.

Je me rappel de ce jeune homme qui est venu me voir sur le festival pour l'école de la vie, pour "me remercier personnellement de la part de sa mère, d'avoir écrit ce merveilleux conte." Et cette femme dont les yeux brillaient comme une enfant disant à son amie "je suis heureuse de la rencontrer en vrai."

 

Si j'avais décidée d'être édité pour faire plaisir à mon égo, c'est la classe d'être édité par une grande maison d'édition et d'être disponible dans toutes les librairies de France ! Ce qui est également le cas en auto-édition

Je n'aurais jamais reçu autant d'amour à m'en donner des larmes de bonheur, à m'en mettre des papillons dans le cœur...

 

Peut être serais-je un jour éditée par une maison d'édition qui considérera mon travail à sa juste valeur, avec qui j’établirais une belle relation de confiance. Mais si c'était à refaire, je referais ce grand saut avec joie.

Et vous savez quoi ? Je rêve déjà au prochain conte à grandir en auto-édition. L'inspiration ne manque pas, patience... Et oui, il y a de merveilleuses pépites en indépendant, il suffit juste de les découvrir...

 

Merci à vous, merci à la vie pour cette merveilleuse aventure humaine qui prend tout son sens avec le conte humaniste "Hiya et la clé du bonheur".

 

Vous pouvez découvrir le livre d'or de Hiya sur ce lien : https://www.conte-a-grandir.fr/livre-d-or/

 

www.conte-a-grandir.fr

Écrire commentaire

Commentaires: 0